La médecine du travail

La crise économique a un impact sur la santé des Français.es, et particulièrement des plus démuni.e.s. Comme l’indique une étude publiée récemment sur cette question : « en période de crise économique, la santé est, malheureusement, l’un des postes de dépenses sur lesquels de trop nombreux patient-e-s se décident à rogner : en renonçant totalement aux soins, en optant pour des services ‘’low cost’’ ou en s’endettant sur plusieurs années, quitte à payer, parfois des taux d’intérêts exorbitants »

Pamela Pianezza, « La santé à crédit : les stratégies des patients face à la crise », in Sève, Les Tribunes de la santé, automne 2012

Faire le lien avec l’employeur, le service social, les RH, le CHSCT, les élu-e-s du personnel

Informer sur les aides liées à la santé, à l’invalidité, et la RQTH:

  • Aides financières (aménagement de l’habitat par exemple)
  • Aides au travail (formation adaptée ou reconversion professionnelle)

Prévenir et traiter les addictions

En cas d’accident du travail, maladie professionnelle, absences répétées pour raison de santé une visite de reprise est obligatoire.

En tant que manager, vous repérez un-e salarié-e en difficulté, vous pouvez l’orienter vers :

  • Le/la médecin du travail
  • Les consultations gratuites
  • Centres médico-psychologiques
  • Croix Rouge, Médecins du Monde
  • Centres de santé des mutuelles

 Tous les employeurs ont désormais l’obligation de fournir une complémentaire santé collective à leurs salariés, et participer au moins à hauteur de 50 % du prix des cotisations.